Fontaine d'eau : Qu'est-ce que la charte

Qu’est-ce que la charte

Une charte pour un engagement

La charte transfrontalière se veut un engagement mutuel entre les signataires, mais n’a pas vocation à être un document juridique. Elle ne constitue pas un programme d’actions, mais un engagement sur des réunions et des échanges réguliers au travers d’un certain nombre d’axes de travail communs.

L’objectif de la charte est de favoriser une coopération entre les différentes administrations en matière de gestion de l’eau et des ressources aquatiques pour une utilisation durable, équitable et coordonnée de l’eau des rivières partagées.

Cette coopération pourra se faire en particulier sur les thèmes :

  • l’amélioration de la qualité des eaux et des écosystèmes aquatiques,
  • les aspects sanitaires liés à l’alimentation en eau potable et la baignade,
  • l’usage économe de la ressource et promotion de la gestion de la demande.

Des bassins versants  pour une zone d’actions

La Bidassoa

D’une longueur totale de 66 km, elle prend sa source dans la zone septentrionale de la Navarre, dans la vallée du Baztan. L’affluent principal de la Bidassoa est l’Ezkurra. Les autres affluents de la Bidassoa sont, entre autres: l’Artesiaga, le Zeberia, le Tximista, l’Onin, le Jaizubía, l’Endara, l’Errolasarko.

Le bassin de la Bidassoa occupe environ 710 km2, principalement en Navarre. Les 27 derniers kilomètres, après Endarlatza, forment la frontière entre le Guipúzcoa et la France.
En tête de bassin versant, jusqu’à la confluence avec l’Ezkurra, les affluents présentent des pentes prononcées. En aval, le débit de la Bidassoa est plus fort, d’abord dans lemassif imposant de Cinco Villas, puis dans  un relief beaucoup plus doux. A son entrée en Guipúzcoa, elle sa plaine inondable s’étale surtout à Behobia, sous l’influence de l’action des marées, dans ce qui forme entre autres lesmarais de Chingoudy. Elle se jette enfin dans l’Océan Atlantique via la baie de Chingoudy, entre Hondarribia et Hendaye. Le bassin de la Bidassoa réunit les trois membre de ce projet.

La Nivelle

Elle prend sa source dans le bassin d’Urdax et de Zugarramurdi, dans la Communauté Forale de Navarre. Elle se forme par la confluence de ruisseaux descendant du mont Alkurruntz, de l’Atxuria et d’autres monts environnants.Une fois arrivée à Dantxaria, elle passe en France, où un autre ruisseau frontalier,  le Lapitxuri, la rejoint et elle suit son cours dans la commune d’Ainhoa. Juste avant Saint-Pée-sur-Nivelle, un autre affluent majeur la rejoint, venant du bassin de Sare. Elle passe par Ascain afin de déboucher finalement dans la baie de Saint-Jean-de-Luz – Ciboure.

L’Urumea

Elle a un bassin de 299 km2 et elle parcourt 53 Km. Elle prend sa source au port d’Ezkurra (Navarre), avant de s’écouler dans une vallée  très encaissée jusqu’au village de Goizueta. Elle recueille un peu plus loin les eaux de l’Añarbe qui descend d’Artikutza, à la frontière du Guipúzcoa et de la Navarre. Ensuite, l’Urumea passe par le village d’Arano, le dernier en Navarre. Une fois en Guipúzcoa, elle traverse Rentería, Hernani et Astigarraga.Depuis sa source jusqu’à son entrée en Guipúzcoa, l’Urumea forme un cours rapide et tumultueusx Puis, ses eaux s’écoulent tranquillement jusqu’à son embouchure.A San Sebastián, l’Urumea traverse les ponts de Maria Cristina, de Santa Catalina et, finalement, du Kursaal, entre les monts Urgull et Ulía, pour déboucher sur l’Océan Atlantique, entre la plage de Zurriola et le vieux Donostia.Ses affluents les plus importants sont l’Añarbe et la Landarbaso, ainsi que les ruisseaux Urdiñola, Iturri et Zumarrezta. Le bassin de l’Urumea est situé dans une région touchée, historiquement, par les inondations, entre autres les communes de Donostia, d’Astigarraga et d’Hernani.

L’Axares

Elle prend sa source dans la vallée d’Araiz, son parcours total est de 12 km, et son bassin est de 74 km2. Elle traverse les communes de Larraun, Betelu et Arraiz en Navarre. Une fois en Guipúzcoa, elle traverse la commune de Lizarza, et de Tolosa, où elle rejoint l’Oria. La route N130 serpente tout le long de l’Araxes, pratiquement depuis sa source jusqu’à sa confluence avec l’Oria.

La Leitzaran

Le bassin versant de la Leitzaran couvre 124,02 kmet elle coule sur 42 km. Sa source est la confluence des torrents dévalant des monts Bidate, Otsola et Aritz. Elle parcourt la Navarre sur 12,5 km où son bassin versant de 53 km2 sont sur les communes de Leitza et d’Areso. Elle adopte le nom de Leitzaran à la confluence des ruisseaux Erasote et Gorriztaran, à Leitza. Elle reçoit ensuite les eaux de l’Astamela. Elle entre en Guipúzcoa à Berastegi, par le port d’Urto. A partir de là, la vallée prend son nom. Après Berastegi, elle sert de limite entre les communes de Villabona et d’Andoain où elle conflue avec l’Oria sa largeur est alors de 15 mètres.